Coronavirus en Italie: les supporters de la Juventus Turin vont-il faire le déplacement à Lyon?

source: rmcsport.bfmtv.com

Juventus: Matuidi annonce qu'il prolonge avant le choc face à l'OL

OL-Juventus: Matuidi n’a "peur de personne" mais se méfie d’Aouar

La propagation du coronavirus dans le nord de l’Italie a mis le monde sportif et culturel en sommeil ce week-end. Plusieurs rencontres ont été reportées alors qu’un décret du ministère des Sports italien a prévu la possibilité de poursuivre les manifestations sportives mais strictement à huis clos dans les régions concernées par la propagation du virus. Parmi elles, le Piémont dont Turin est la capitale. Plus de 150 cas de personnes touchées par le virus ont été recensés alors que les autorités italiennes ont annoncé un quatrième décès ce lundi matin. 

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour regarder Lyon-Juventus en 8e de finale de la Ligue des champions

Face à cette inquiétude grandissante, aucune décision n’a été prise au sujet du déplacement des supporters turinois à Lyon, mercredi pour le 8e de finale aller de la Ligue des champions (21h, en direct sur RMC Sport). L’UEFA, instance organisatrice de la compétition, ne s’est pas encore prononcée sur le sujet.

Elle ne s’est pas exprimée, non plus, sur les autres rencontres dont celle de Ligue Europa entre l’Inter Milan et Ludogorets jeudi (21h sur RMC Sport) qui devrait se dérouler à huis-clos. Selon L'Equipe, l'UEFA assure  "suivre de près la situation et être en contact avec les clubs et les autorités responsables". Jean-Michel Aulas a, lui, précisé, qu’il n’y a "pas de restrictions pour le moment".

En ce qui concerne OL-Juventus, la Préfecture du Rhône, habilitée pour interdire des supporters de déplacement, n’a pas encore communiqué. Dimanche, Olivier Véran, nouveau ministre de la Santé, a estimé qu’une fermeture de la frontière avec l’Italie "n’aurait pas de sens". "Un virus ne s’arrête pas aux frontières", a-t-il ajouté sur France 2.

"La situation internationale est très évolutive concernant le coronavirus mais il n’y a pas d’épidémie en Italie, a-t-il poursuivi. Il y a des cas diagnostiqués et l’Italie a mis en place des mesures de confinement de 11 communes, concernant 50.000 habitants de manière à éviter à ce qu’il y ait une épidémie. Une épidémie, c’est quand on ne contrôle plus la circulation du virus. La situation est sous le contrôle des autorités italiennes. Nous regardons ça avec énormément d’attention et de précaution."

S’il n’a pas évoqué précisément OL-Juventus, le ministre a parlé d’autres cas de manifestations provoquant une migration possible de la population italienne comme le carnaval de Nice (du 15 au 29 février). "Nous avons (lors d’une réunion avec le premier ministre, ndlr) évoqué les situations particulières des festivals et carnavals, a conclu Véra. Nous sommes en train de regarder la situation en fonction de son évolution heure par heure." Cela prévaudra aussi pour le football. 

Ce lundi matin, un bus en provenance de Milan est confiné en gare de Lyon Perrache, comme expliqué par BFM Lyon.